• Exemple : environnement, ecole, tri, eglise, ...

Les palazzi des Américains        

Elles étonnent dans le paysage, ces grandes bâtisses rectangulaires, de style néoclassique toscan construites du milieu du XIXè siècle jusqu’au début du XXè siècle. Généralement coiffées d’un toit à quatre pentes en lauzes du pays, elles sont placées sur une hauteur ou dans un endroit privilégié, souvent entourées d’un jardin arboré avec des palmiers. Ces palazzi « palais » sont d’abord des monuments qui célèbrent la réussite sociale.

Ils ont été construits par des Cap corsins partis faire fortune aux Amériques ou ailleurs. La maison et le tombeau sont, pour ces émigrés, les deux premiers signes extérieurs de richesse. Et il faut que celle-ci se voie! A l’intérieur, ces maisons possèdent un escalier très large. Les pièces ne sont pas toujours très grandes mais elles bénéficient du meilleur confort de l’époque (eau courante, salles de bain, et…four à pain dans la maison etc. Le château Cagninacci à San Martino di Lota, les maisons Berlineri à Luri ou Ghilfucci, à Morsiglia illustrent cette quête du beau et du luxe. Certaines bâtisses, comme la villa Saint Pierre à Sisco, reproduisent le plan de demeures latino-américaines.
Ainsi naît, dans cette Corse rurale, laborieuse et pauvre de l’entre-deux siècles, une manifestation de la réussite, une représentation positive de l’émigration hors de l’île. D’un point de vue architectural, enfin, la physionomie des villages capcorsins en est durablement transformée.